Eaux pluviales
L'eau de pluie est une ressource et non pas un déchet, elle doit être considérée comme un bien précieux et être valorisée. Elle peut être stockée pour une réutilisation.
Lorsqu'elle ruisselle sur des zones imperméabilisées, elle se charge de particules polluantes, il est donc nécessaire de la traiter avant de retrouver son cycle naturel ou avant un traitement plus poussé en station d'épuration.
Définition de "eau de pluie"
Une eau de pluie est un liquide sous forme de gouttelettes condensées à partir de l'atmosphère, puis sous forme de vapeur d'eau, puis d'un précipité lorsqu'elle est enfin devenue assez lourde pour tomber sous l'effet de la gravité. Elle est une eau douce.
Dans le principe de sa formation, la composition chimique de l'eau de pluie est variable: elle dépend de la qualité de l'air atmosphérique traversé. De nos jours, autour des centres urbains, il faut considérer l'eau de pluie comme non potable pour un usage humain.

Définition de "eaux pluviales"
L'eau pluviale est le nom que l'on donne à l'eau de pluie après qu'elle a touché le sol, une surface construite ou naturelle susceptible de l'intercepter ou de la récupérer (toiture, terrasse, arbre, etc.). Selon l'association française de normalisation (1983) il s'agit d'une « eau provenant des précipitations atmosphériques et qui ne s'est pas encore chargée de substances solubles provenant de la terre. »

Définition de "eaux de ruissellement"
L'eau de ruissellement ou eau de ruissèlement, provenant de la pluie, de la fonte des neiges ou d'autres sources, s'écoule à la surface du sol et constitue une composante majeure du cycle de l'eau.

Lorsque les eaux de ruissellement s'écoulent le long du sol, elles peuvent ramasser les contaminants du sol tels qu'hydrocarburespesticides ou engrais qui dès lors se déversent ou s'écoulent par voie de terre (dérive des pesticides).