Traitement des eaux de ruissellement

On nomme « eau de ruissellement » le surplus d'eau n'ayant pas réussi à s'infiltrer dans le sol ou à s'évaporer, s'écoulant à la surface du sol. Ces eaux sont généralement constituées d'eaux pluviales, c'est-à-dire les eaux de pluies et de fonte des neiges, qui ruissellent à la surface du sol et se jettent dans des cours d'eau. L'eau doit normalement s'infiltrer dans le sol, où elle sera absorbée par les arbre et plantes, ou encore ira recharger les nappes phréatiques d'eau souterraine.

L’urbanisation de notre territoire contribue à l’augmentation des surfaces imperméables (infrastructures routières, parkings « traditionnels »…). Les eaux de pluie entrant en contact avec ces surfaces se chargent en polluants et deviennent des eaux de ruissellement urbain polluées. Elles véhiculent notamment des hydrocarbures et des métaux lourds. 
Il est donc nécessaire de traiter les eaux de ruissellement avant qu’elles s’infiltrent dans le sol et engendrent une dégradation de l’environnement.